Le poivre noir

C’est bon pour le moral ! 

En naturopathie le poivre noir est préconisé pour lutter contre les symptômes dépressifs, les petites insomnies, les angoisses et l’anxiété. Grâce à la pipérine qu'il contient en abondance et qui stimulerait la production de la célèbre hormone du bien-être : l'endorphine. En plus le poivre a le team spirit : la pipérine agit comme un catalyseur des principes actifs des épices avec lesquelles il est combiné. Par exemple on sait que la pipérine du poivre améliore l’efficacité de la curcumine du curcuma. Alors quand ça flanche un peu, on n’hésite pas à tourner 3 fois le moulin à poivre sur ses plats pour retrouver le sel de la vie.

La fève Tonka

Keep calm and carry on.

C’est notre épice « doudou ». En plus de son petit goût d’amande caramélisée ultra réconfortant, la fève de Tonka à des propriétés apaisantes, antispasmodiques et tonifiantes.  Dans son cas (tu l’as ?) c’est la courmarine qui fait le job. Un actif qu’on retrouve aussi dans la cannelle. On la consomme en toute petite quantité parce que la fève de tonka est très concentrée en actif et en goût. Hop là une petite pincée sur son latte, infusée dans son thé ou glissée dans son fondant choco, et ça suffit pour passer en mode « nuage de douceur » façon pub Perle de lait.

Le paprika 

A fond la forme.

C’est le coach qui te fouette tout l’hiver pour arriver au printemps frais comme un bourgeon. Rien qu’à sa couleur on voit que c’est un super-actif ! Il est riche en fer, très utile pour éviter l’anémie et ses coups bas associés comme la fatigue chronique. Il est aussi riche en vitamine E qui maintient le système immunitaire en forme. Et puis il y a la capsaïcine, actif que l’on retrouve dans les piments, qui agit comme un booster naturel avec des propriétés antimicrobiennes et anti-douleurs, et qui entretient le système sanguin. Mais comme on n’est pas dans le culte de la performance, on peut juste l’apprécier parce que son goût suave et sucré nous réchauffe le cœur. Comme un rayon de soleil d’hiver qui s’engouffre par la vitre de la cuisine.

Les clous de girofle

Feel good sous la couette

Vous ne juriez que par les infusions au gingembre ? Raté.  C’est le clou de girofle qui serait l’aphrodisiaque naturel le plus puissant. En stimulant la libido (via la production de testostérone) et le tonus. Ces effets proviendraient de son action sur le système sanguin. L’augmentation de l’afflux sanguin vers les organes sexuels favoriserait l’érection et exacerberait les sens des partenaires. Le clou de girofle possède aussi des vertus anti-inflammatoires ce permet de lutter contre les infections urinaires. On sait maintenant que pour passer de « nuit tranquille » à « nuit torride » ça se joue à quelques clous de girofles dans sa camomille (ou son gingembre).